Blog Archives

Voiture Autonome…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Transition Numérique…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Vaccin Covid…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Les Robots…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Avis en Ligne…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Merci LaPoste. net…

Ma mère âgée de 96 ans a une adresse mail à La Poste, Covid faisant je n’ai pas pu lui rendre visite depuis quelques mois, lorsque j’ai voulu relever ses mails sur son iPad avec Mail, cela ne fonctionnait pas, j’ai vérifié le mot de passe, toujours le même problème 🙁. J’ai recherché dans l’assistance sur le site de La Poste et j’ai trouvé « J’ai perdu mes mails. Que faire ? » :

Là vous apprenez que si vous ne vous êtes pas connecté pendant 4 mois votre boîte peut être vidée, je trouve ce délai un peu court 🙁. Vous pouvez la réactiver en allant sur le site « laposte.net », ce que j’ai fait immédiatement…

J’ai pu constater que tous les messages avaient été supprimés, seul un message de bienvenue sur ma messagerie était dans la boîte.

Un message plein d’humour

Suite à ce problème, j’ai contacté difficilement le service client, chose très curieuse, il faut joindre une copie de sa pièce d’identité recto verso, je trouve que c’est un peu abusé… 🙁

J’ai reçu la réponse « bateau » suivante où ils ne répondent pas à ma question « Y a-t-il un moyen de retrouver tous ses précédents mails ? »

Si vous gardez votre adresse à la Poste, n’oubliez pas de la relever, sinon vos messages finiront à la poubelle 🙁. Ou mieux encore, n’ouvrez pas de boîte mail à la Poste.

Poutine…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Expérience Client…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Chargeur Intelligent YXC10 pour FIMI X8 SE…

Vous désirez charger simultanément vos batteries de drone  FIMI X8 SE, ce chargeur vous permet d’en charger jusqu’à 4 en même temps ainsi que l’émetteur et un smartphone.

Tout charger simultanément, que du bonheur 😀

Il est livré dans une boîte en carton noir, bien protégé par de la mousse noire. Vous trouverez dans la boîte, le chargeur, son câble d’alimentation (choisir la prise EU lors de la commande) et 4 câbles pour les batteries, pour l’émetteur et le smartphone vous utiliserez vos câbles habituels. L’ensemble est bien fini, le plastique blanc du boîtier laisse un peu passer la lumière des diodes, les inscriptions gravées dessus sont difficilement lisibles, je les ai peintes en noir, c’est beaucoup mieux.

Les gravures avant et après peinture 😀

Pour les précautions d’utilisation gravées sur le dessous, impossible d’utiliser la même technique, car elles sont en relief. Vous pourrez si vous voulez imprimer sur du papier autocollant l’étiquette en français disponible ici et la coller sur le dessous du boîtier.

Le dessous blanc ou avec son étiquette en français 😀

Chaque batterie est contrôlée individuellement, une diode signale l’état de charge, elle est orange durant la charge, verte en fin de charge, les diodes blanches sur la batterie indiquent son niveau de charge, lorsque la batterie est chargée, ses 4 diodes s’éteignent.

Début de charge, diodes orange…

Fin de charge, diodes vertes et diodes des batteries éteintes.

Vous savez certainement qu’il ne faut pas stocker les batteries pleines ou vides, elles ne le supportent pas toujours. Ce chargeur possède un mode de stockage qui chargera vos batteries à une tension comprise entre 11,5V et 12V, elles pourront ainsi passer une longue période sans se détériorer. Vous pourrez trouver ce chargeur sur AliExpress pour moins de 40€. Quel confort de pouvoir charger tout en même temps et partir voler. Le manuel fourni est en chinois et anglais, vous trouverez une traduction française que j’ai réalisée par ici… et aussi un article sur le Fimi X8 SE où vous trouverez les manuels en français par ici…

La fibre !

Ça y est, la fibre est arrivée à la maison !

Pour l’historique, lorsque j’étais petit, nous étions chez SFR avec une Neufbox en ADSL, qui proposait un débit max d’environ 800 ko/s en téléchargement, pas terrible (mais il n’y avait pas encore de vidéos FHD ou 4k sur YouTube à l’époque, on s’en sortait 🙂)…

Nous sommes par la suite passés chez Free, avec une Freebox Crystal v5 (alias “la Freebox du pauvre”) pour un débit descendant de 2 Mo/s ou 20 Mbps dans les meilleurs jours, ce qui est le débit max atteignable en ADSL. Le problème de cette box, c’est qu’elle est nulle. C’est le seul routeur que je connaisse qui n’a pas d’interface d’administration locale, tout se passe par internet, à chaque changement de configuration (ouverture de port par exemple), il faut débrancher et rebrancher la box (pas d’option pour la redémarrer), et si jamais il y a un soucis avec la connexion et bien pas moyen d’avoir d’informations puisque tout se passe par internet. Cette box, au look assez moyen (deux pavés empilés l’un sur l’autre), possède le système d’alimentation le plus moche que j’ai pu voir sur un appareil électronique :

Une monstruosité anti-simplicité et anti-ergonomie

Le bloc d’alimentation est déporté, il est gigantesque (en partie car il embarque un système CPL pour communiquer avec le décodeur télé, qui n’a jamais été utilisé chez nous), et la prise baril n’est pas la même que sur la box, il y a donc un adaptateur entre les deux… Autre problème de cette box, c’est qu’elle ne propose pas de WiFi ac (5 GHz), et les performances du WiFi 2,4 GHz n’ont jamais été bonnes (ça reste un point d’accès de box, ce n’est bien entendu jamais très performant, surtout que nous avons en moyenne 20 appareils connectés dessus).

La Freebox Crystal v5

Heureusement, depuis moins d’un mois, nous sommes éligible à la fibre ! Seulement chez Orange/Sosh pour le moment (d’après les sites des différents fournisseurs), puisque c’est Orange qui s’occupe de l’installation de la fibre dans notre quartier. Ni une, ni deux, nous voilà chez Sosh avec leur offre actuelle à 15 €/mois pendant 1 an puis 30 €/mois, tout ça pour un débit de 300 Mbps descendant/300 Mbps montant, soit 15 fois notre débit théorique descendant ADSL et 150 fois le débit théorique montant, pas mal !

Le boîtier de raccordement des fibres, nous y sommes les deuxièmes à être branchés !

Voici donc la Livebox 4 (la 5 existe mais il faut être chez Orange…), plus petite, plus discrète, avec une alimentation comme elles doivent être.

La Livebox 4

Alimentation de la Livebox 4

Il y a également une interface d’administration locale, ouf ! Elle pourrait cependant être améliorée et simplifiée, lors de l’installation, la page web de configuration devait forcément être visualisée en mode paysage, le site suggérant de ne pas utiliser de smartphone, ou d’élargir la fenêtre de son navigateur sur ordinateur… On sent que c’est bien codé… Sur mon smartphone Android avec la dernière version de Chrome, l’interface d’administration ne s’affiche tout simplement pas, la page reste noire. Les application “Ma Livebox” ne sont également pas terribles, elles mettent du temps à se connecter et proposent une configuration très limitée, absolument pas cohérente avec l’interface web.

La carte du réseau local, une fonctionnalité intéressante que n’offrait pas la Freebox

Un point curieux, et un peu triste, c’est que cette box possède un emplacement avec une prise SATA au fond, qui permet d’insérer un disque dur propriétaire et d’accéder à ses données à la fois sur le réseau local mais aussi par internet, faisant donc office de NAS. Il y a un peu moins d’un an, Orange a tout simplement arrêté ce service (probablement pour vendre des abonnements Cloud à la place), cet emplacement ne sert donc plus à rien… On peut toujours brancher un disque en USB3 (uniquement formaté en FAT-32 ou NTFS, même pas en exFAT, c’est honteux…), mais il ne sera pas disponible par internet.

Et maintenant, les débits ! Et bien nous ne sommes pas déçus, les débits réels atteints (sur les serveurs Orange, notamment) correspondent bien à ce que promet l’abonnement, avec quasiment les 300 Mbps en descendant et en montant, ce qui signifie que nous pourrions certainement obtenir des débits plus élevés avec un autre abonnement (ceux à 1 Gbps descendant/500 Mbps montant par exemple), super !

Speedtest depuis un iMac en Ethernet

Le WiFi 5 GHz apporte de bien meilleurs débits qu’auparavant, voici un test réalisé depuis mon Hackintosh situé dans une pièce différente (toujours avec ~20 appareils connectés au WiFi, répartis entre les deux réseaux 2.4 GHz et 5 GHz) :

Speedtest depuis mon Hackintosh sur le WiFi 5 GHz

Je remarque aussi la différence lorsque je stream l’affichage de mon Oculus Quest sur mon iPad Pro : avec la Freebox, c’était impossible d’avoir un flux vidéo stable. Je ne sais toujours pas vraiment pourquoi les transferts locaux, entre deux ordinateurs du réseau par exemple, ont des débits plus faibles que ceux atteints par internet… Il serait intéressant d’essayer avec un vrai point d’accès plus performant.

Au final, c’est une sacrée amélioration par rapport à avant ! Il y a quelques années, nous avions tout chez Free : box internet et forfaits mobiles. Maintenant avec les filiales low-cost comme Sosh, Red et B&You, ils se sont fait rattraper au niveau des prix et des fonctionnalités, et nous n’avons aujourd’hui plus aucun service de chez Free.