Blog Archives

Canon SELPHY CP1300…

Voici une imprimante spéciale pour imprimer vos photos sur des feuilles 10x15cm, produit très bien fini, plastique de très bonne qualité, elle est livrée sans cartouche et sans papier et aussi sans câble USB pour la relier à votre ordinateur, mais elle est WiFi. On peut lui rajouter une batterie (charge assurée par l’imprimante) pour la rendre autonome (autonomie d’une cinquantaine d’impressions). Je ne détaillerai pas plus cette imprimante, car vous trouverez de nombreux tests sur internet. Je vais simplement vous donner quelques conseils pour éviter de gâcher quelques feuilles pour trouver les bons réglages lorsque vous l’utilisez à partir de votre ordinateur. Lorsque je l’ai branché sur mon MacBook Pro sous macOS High Sierra 10.13.6, je n’ai même pas eu besoin de l’ajouter aux imprimantes des « Préférences Système » ! Je suis allé dans « Imprimantes et scanners » et elle était déjà là, magique !

Préférences Système, Imprimantes et scanners

Ensuite j’ai essayé d’imprimer une photo 4/3 à partir de « GraphicConverter », l’impression représentait seulement le milieu de la photo !

Il manque tout le tour de la photo !

J’ai ensuite essayé avec « Aperçu », l’impression ne représentait que la partie supérieure gauche de la photo !

Juste un morceau !

Retour sur GraphicConverter, là il faut penser à régler le format du papier en choisissant « Carte postale » 100 par 148 mm. J’ai ensuite imprimé, la photo est sortie avec une énorme marge comportant en haut son nom et la date de l’impression et en bas le numéro de page (pourtant rien n’était coché dans « GraphicConverter »).

Marges énormes et indications !

Deuxième essai après avoir coché et décoché  « Nom du fichier », « Date courante » et « Numéro de page », la photo est bien sortie, mais il manquait un peu du haut et un peu du bas.

Presque en entier…

Troisième essai en ayant cliqué sur « Utiliser les minima » et là, la photo est sortie en entier avec des marges haute et basse de 3mm, voilà un résultat qui me convenait parfaitement.

La Photo entière.

En conclusion, n’oubliez pas de régler le format du papier si vous voulez obtenir la photo entière, dans « GraphicConverter » il faut aller dans le menu « Fichier » -> « Format d’impression… » et choisir « Format pour » Canon SELPHY CP1300 et « Taille du papier » Carte postale.

Réglage du format de papier dans « GraphicConverter »

Ensuite imprimez la photo en choisissant « Taille de l’image » Taille originale, « Position de l’image » Centrée, « Ajuster sur la page » Redimensionner, appuyez sur le bouton « Utiliser les minima » et cocher/décochez les Métadonnées.

Réglages d’impression pour « GraphicConverter »

Pour « Aperçu », la taille du papier se choisie directement dans la fenêtre d’impression, choisissez « Ajuster » « Imprimer toute l’image ».

Réglages d’impression pour « Aperçu »

J’espère que ces quelques précisions vous éviteront de gâcher quelques feuilles de papier.

Si vous voulez imprimer directement sur l’imprimante des photos 4/3, je pense que le mieux est de leur ajouter une marge dans un éditeur d’image (« GraphicConverter ») pour ajuster leur format à 3/2. Je trouve que les photos imprimées en direct sur l’imprimante sont plus claires, je vous laisse choisir. Dans tous les cas les photos sont excellentes, le procédé de sublimation thermique donne des résultats de très bonne qualité pour un coût d’environ 0,33€/photo, c’est un peu plus cher que le prix de tirages en ligne, mais vous n’avez pas à attendre, ni de port à payer.

Remarque : le Guide de mise en route fourni est multilingues, il mesure 15mm d’épaisseur ne comporte que 18 pages en français (moins de 1mm) ! Pour obtenir la documentation complète en PDF, en couleurs et en français c’est par ici…

La Frime…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Relaxez-vous…

Skyward Journey est un jeu où il suffit de guider les oiseaux en dessinant la trajectoire du vent. 2 modes de jeu, le premier (Journey) où il faut passer au-dessus de bonshommes pour qu’ils deviennent jaunes et libèrent de nouveaux oiseaux (plus les bonshommes sont gros plus ils libèrent d’oiseaux).

Le mode Journey et le mode Zen Sea

Le deuxième (Zen Sea) où il faut faire exploser des globes lumineux qui émergent de la mer pour faire apparaitre d’autres oiseaux. Des citations apparaissent régulièrement au cours du jeu (elles vous aideront à améliorer votre anglais). Il n’y a pas de temps, une musique cool, c’est facile et très beau de voir tous ces oiseaux battre des ailes lentement. Un compteur affiche le nombre d’oiseaux que vous avez fait apparaitre depuis que vous avez commencé à jouer à ce jeu. Gratuit et sans publicité, pour iPhone et iPad.

Nouveau Casse-Briques…

Ici, chaque brique possède une valeur et vous envoyez une rafale de plusieurs dizaines de balles, à chaque impact sur une brique sa valeur décroit, lorsqu’elle arrive à zéro elle disparait. Très addictif, j’ai été jusqu’au tableau 62 en une traite, ce niveau m’a donné du mal, je l’ai recommencé des dizaines de fois.

Le tableau 62, mais par où est passée la balle de droite ?

Une fois passé ce tableau, j’ai pu finir le jeu en allant rapidement au centième et dernier tableau. Les publicités entre chaque tableau ne durent pas très longtemps et sont supportables. Gratuit, pour iPhone et iPad.

Selfies…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Au Travail…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Qui est le plus beau…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Avant, Après la Keynote…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

Confidentialité…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…

RPGD…

Retrouvez l’original en V.O. par ici…